27/04/2007

Langue de bois et élections.


Pour le pays, pour l'amour de la friche et de la crème brûlée : Fricoteurs d'entre-mailles et Barbiers de cédilles ! Colporteurs de saloons ! Chefs costumiers du réversible ! Pratiquants de l'étriqué et Badineurs du bassin ! Colporteurs de contraste ! Glâbres du collier ! Savonneurs et Savonneuses de rondelage ! Poinçonneurs des makis ! Acrobates du borborygme ! Vilebrequins à la sauvette ! Orateurs de la contrefaçon ! Élus du cloaque ! Sacristains de la paraphrase ! Commandos du bidon-bedon ! Ramoneurs et Ramoneuses de sentiers battus !

Pour la patrie, Faiseurs faisandés ! Récalcitrants du bulbe ! Soufreteux et Soufreteuses de l'absolu ! Chômeurs du dimanche ! Terroristes de la galipette et Artisans de la croix de bois ! Galinacées des rase-cours ! Orfèvres du klaxon ! Plombiers tintinabuleurs ! Gourous de la boutroule ! Coursiers des marrons ! Alchimistes du quanta en gelée ! Mouilleurs du palais ! Archéologues pour miradors ! Maîtres-sommiers en goguette et Alpinistes du rez-de-chaussée ! Calligraphes de la barbouille ! Suppôts de la vile pétoire ! Séparatistes du califourchon ! Autodidactes de la bonne conduite !

Pour la Reine Mère, Lupins adipeux et sans reproches ! Cyniques à vapeur ! Baltringues de ducasse ! Bonimenteurs du fast-flood ! Poètes même-pas-maudits ! Usurpateurs à la petite semelle ! Chirurgiens de l'atrophie ! Cafouilleurs de fond en comble ! Despotes du franc-parler et Maçons d'la petite cuillère ! Dilettantes du savoir-vivre ! Rhétoriciens de l'utopie ! Conteurs et Conteuses de six sous ! Calamiteux de la calomnie ! Subordonnés du pécule ! Conquistadors de moulins ! Esclaves du bien-fondé ! Agitateurs de connivence ! Jardiniers du bulbe rachidien ! Confiseurs de lanternes !

Pour l'épilogue, Baratineurs à brouette ! Pédants du plancher et Convoyeurs d'alouettes ! Ténors de chambre ! Rabat-jours de la joie ! Bricoleurs et bricoleuses de pacotilles ! Pourfendeurs de crevasses ! Cowboys experts en vaches maigres ! Parasites à décharge ! Nigauds du relief et Galvaudeurs de carabistouilles ! Embobineurs de bobards ! Philantropes du jeu de paume ! Esclaffeurs de clafoutis ! Équilibristes du métronome ! Fumistes de la boutade et autres Tacticiens de la cause perdue !

Épîtres ! Et pitres !


Hommage à Monsieur Jean-Pierre Verheggen.

(Accompagnement musical : Sleepytime Gorilla Museum - Sleep is wrong, Cliquez ici)


14:23 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/04/2007

Sarkomancie (sans tags).


Smegma - Pigs for leper










Sarkommence : "Sarkophage au bout de la nuit",
tête-à-claques et usufruits.
Brigitte Sarko, Michel Sarkou...tant de noms
pour ce dilemme : Sarkochère ou Sarkochon ?

Sarkause pour ne rien dire
et le monde se tait,
Sarkorde autour du cou
et l'immonde applaudit.

Ave Sarko Militari !

Darwin si tu en doutes :
Sarkopithèque et toutes ses dents.
Hyppocrate si tu m'écoutes :
Sarkoze en plaque et volontaires.

Ipso Sarkosa nostra !

Cocorico !
Sarkoq au vin.
L'opium du paon :
In Sarko veritas !

Sarkopolis sur grand écran,
Pour les fils de et leurs parents.
Sarko l'ombre de la paix,
Pour les vieux cons et leur mouflets.

Sarkollégiale !

Sarkommissaire et fonctionnels,
nauséabonds de sainteté.
Sarkolocauste et dirigeables,
en avant pour le Sarkozyklon-B !

Et...vive le National Sarkozysme !


(Pochette de l'album 'Pigs for lepers' de Smegma)


14:06 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/04/2007

"It was better before..."





Daniel Hélin - Ottignies (live à Charleroi, 2006).


21:51 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

18/04/2007

Happy cemetery.




dEUS - For the roses.


19:22 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/04/2007

"That's why I'm easy."




Bande-annonce de 'Esther Khan' de Arnaud Desplechin (2000).


15:10 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/04/2007

Memories of the North.




'Jef' de Jacques Brel, 1964.


15:55 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/04/2007

Endless lullaby.




Extrait de 'Simple men' de Hal Hartley, musique : 'Kool thing' de Sonic Youth (1992).


21:36 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/04/2007

Born to die.




Le sacre du printemps : chorégraphie de Pina Bausch.


15:48 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/04/2007

Bright eyes.




Extraits du 'Watership down' de Martin Rosen (1978), adapté du roman de Richard Adams ; sur la reprise de 'Sweet dreams' par Marilyn Manson.


18:12 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/04/2007

Le garde-manger (à l'emporte-pièce).


Craig Kraft - Lost kiss

Qu'un poète se consacre au seul tissu, il grommelle devant la glace :

Porte-chapeau ?
Porte-culotte ?
Porte-feuilles ?


(Illustration : 'Lost kiss' de Craig Kraft)


20:27 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Journal Intime


Domakesaythink







La culpabilité douloureuse de nos cicatrices.


(Illustration & Accompagnement musical : Do Make Say Think - You, you're a history in rust)


12:13 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les petits creux.


Les yeux sans visage
C'est important.
Sous les yeux,
par soucis d'économie.
Aux abords du sourire,
pour la forme.

C'est imminent.
Dans les paumes
éperdues
et les ventres
alités.


(Illustration : 'Les yeux sans visage' de Georges Franju)
(Accompagnement musical : Pink Floyd - Wish you were here)


12:02 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/04/2007

Les retards, la raison, et nous.


Part of the milky way












Je vois cet enfant perdu dans le vide, il ne ressemble à aucun autre : il empreinte à l'adulte sa résignation et au ciel ses étoiles.
Il a l'air d'une nébuleuse et d'un débarras. Il regarde sans regarder, tend l'oreille sans écouter, et ses mains sont si fragiles qu'en l'absence de vent elles s'écrouleraient.
Je voudrais le prendre dans mes bras sans le fâcher, bavarder sur ses joues, rompre avec sa béatitude, dévoiler ses yeux avec ma langue. Je crie Présent ! Présent ! ... Présent !
Quelqu'un d'empressé me bouscule. Il n'a pas bougé, au mieux il divague. Quelqu'un d'autre s'énerve et m'assure d'un coup sur l'épaule que je suis bien . Il a fermé les yeux et rejoint les danseuses de cordes.


(Illustration : E. L. Trouvelot, Part of the milky way, 19e)
(Accompagnement musical : Thee More Shallows, Cloisterphobia)


00:24 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/04/2007

Les métiers à risques.


Desiree Dolron - Vegetarian Festival


La présomption d'innocence est un trompe-l'oeil au bout du doigt, un épiderme irritant, féroce et tenace. C'est un placard ouvert face à la mer, une maison de sable avec des pierres. La présomption d'innocence est la raison que je donne à mon ignorance.


(Vegetarian Festival, Thaïlande, 1999, Desiree Dolron)


00:54 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |