11/04/2007

Les retards, la raison, et nous.


Part of the milky way












Je vois cet enfant perdu dans le vide, il ne ressemble à aucun autre : il empreinte à l'adulte sa résignation et au ciel ses étoiles.
Il a l'air d'une nébuleuse et d'un débarras. Il regarde sans regarder, tend l'oreille sans écouter, et ses mains sont si fragiles qu'en l'absence de vent elles s'écrouleraient.
Je voudrais le prendre dans mes bras sans le fâcher, bavarder sur ses joues, rompre avec sa béatitude, dévoiler ses yeux avec ma langue. Je crie Présent ! Présent ! ... Présent !
Quelqu'un d'empressé me bouscule. Il n'a pas bougé, au mieux il divague. Quelqu'un d'autre s'énerve et m'assure d'un coup sur l'épaule que je suis bien . Il a fermé les yeux et rejoint les danseuses de cordes.


(Illustration : E. L. Trouvelot, Part of the milky way, 19e)
(Accompagnement musical : Thee More Shallows, Cloisterphobia)


00:24 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.