15/02/2007

Vanités nocturnes.


Eugène Thiébault - Henri Robin and a Specter (1863)PEDRO : Je t'aime comme le soleil aime le sable. Je t'aime et aussi j'aime t'aimer.
INÈS : Alors, je t'ai manqué ?

Si je devais mourir, ici et maintenant,
Je saisirais ta langue pour me couper le corps :
Combien de rêves n'a-t-elle pas déjà trompés !

Tu aimerais croire que je l'ignore,
Combien d'autres, prisonniers de tes muscles ?
Alors, j'attraperai cette lâche pour sceller mes trésors.

INÈS : Seigneur, la gloire des grands hommes est comme les ombres : elle s'allonge avec leur couchant.


(Dialogues extraits de La Reine morte de Montherlant)
(Illustration : Henri Robin and a specter de Eugène Thiébault, 1863)


02:32 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.