27/09/2006

'I am strong but I need protection.' (25 septembre)


Sommer - Moon culmination















Déambuler les rues pavées de la ville, s'étonner grands arcs devant les statues, sortir le diable de sa peau. S'envoler les passants, corps-à-corps ; s'amadouer la peur sur les épaules. Portées funambules, jongleries enflammées. Se forcer les muscles l'un contre l'autre, se rouler les nerfs dans la farine du béton. Roulés-boulés sous le charme des fontaines, s'épouser les gorges, dos-à-dos ; s'affranchir le mouvement. S'engager les ébats de drap et d'épée. Se partager le bitume, se confondre les angles, bras dessus bras dessous. Se noyer dans le reflet des vitrines, s'embrasser sur le qui-vive des trottoirs. Se scruter le blanc des coins douteux, se blottir derrière les colonnes de granit. Pas de deux, pas d'esquive. S'aplatir les grillages, s'adosser les façades, s'envoûter sur les bancs publics. Se conquérir les gambettes, se chatouiller les galbes. Balancer l'imprévu, les étreintes en suspension. À la croisée des poplités, s'asseoir l'un sur l'autre. Se donner la cadence, se rompre les reins, se peindre les ligatures. S'empoigner les lèvres, s'humecter les fièvres. Soubresauts, voltes-faces. S'appuyer les contours, s'assurer les grimpantes, se courir dans les foules. Cache-cache, miroir mon beau miroir. Se jouer les salives, se distraire les alentours, se serrer les coudes. Se danser à la folie.


(Émanation de 'Lost', sur une chorégraphie d'Ed Wubbe, avec les danseurs du Scapino Ballet de Rotterdam.)
(Illustration : Moon culmination de Sommer)


14:54 Écrit par Aem[a]eth. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

On tourne le dos deux minutes et trentes pages tombent sans un souffle.
Il va falloir y revenir pour tout absorber.
Soit.

Écrit par : Laxarine | 07/10/2006

Les commentaires sont fermés.